present.png

Aigle dont le bec indique l'heure. Sculpture de Christian Burger


ARTICLE

A l'entrée de la Maison du parc national des Ecrins à Vallouise, les visiteurs sont accueillis par un aigle royal. Cette sculpture perchée à 2, 80 m sur un mât, domine la place rénovée dont le sol est devenu un cadran solaire géant calculé par l'Atelier Tournesol.
L'équipe de cadranier a proposé cette idée originale de cadran animalier pour compléter le jardin d'initiation à la flore et faune alpine. " Notre projet était de créer un espace privilégié d'observation de la nature entre terre et ciel, en créant un cadran au sol. Le style est représenté ici par un oiseau dont l'ombre du bec indique l'heure solaire locale de Vallouise" explique Christiane Guichard.
Cette commande est remarquable par rapport au patrimoine des cadrans solaires peints sur les façades des maisons et églises des Hautes Alpes. Depuis l'inventaire informatisé réalisé en 1991 par l'Atelier Tournesol, nous savons qu'ils ont répertoriés 420 cadrans solaires dont 284 anciens. C'est justement en Vallouise que les cadraniers créèrent la première route des cadrans solaires en 1989, et cette création d'envergure constitue le 18ème cadran de la vallée (dont 9 sur la commune de Vallouise). Mais pour la première fois dans le département, on peut marcher sur un cadran horizontal, ainsi que jouer avec les mouvements de l'ombre et du soleil.
Toute l'entrée d'accueil a été remaniée par la paysagiste Rachel Anthoine et la maçonnerie par l'entreprise Olive. La spirale d'inox soudée par les métalliers des établissements Massé, est basée sur le nombre d'or, elle représente le logo choisi par le parc national des Ecrins.

Le soleil est la plus grande horloge du monde, disait Voltaire .
Chaque cadran est une création unique qui allient science et art. On imagine mal la complexité des calculs pour positionner un style à 2,80 de haut ! Sur 380 m2 l'usage du théodolite fut constant pendant l'implantation de toutes les barres d'inox au sol qui indiquent les lignes horaires, les arcs d'hyperboles qui marquent les solstices d'été et d'hiver, ainsi que l'équinoxiale qui est aussi l'axe Est-Ouest. L'axe nord/sud de rotation de la terre est matérialisé au sol par la ligne du midi qui, la nuit, indique la direction de l'étoile polaire...

L'OMBRE DE L'OISEAU SOLAIRE SUIT LA RONDE DU TEMPS
La devise choisie fait lever le regard au ciel où planent 4 couples d'aigles vivants dans le massif des Ecrins.
Grâce aux calculs du gnomoniste Jean François Dana, la pointe du bec de l'oiseau est à l'aplomb de la ligne de midi. Son ombre portée indique aussi les saisons sur une ronde de douze animaux positionnés sur des plots horaires fort appréciés des enfants. L'ombre du bec atteint les proies : lièvre lagopède ou marmotte sculpté par Christian Burger exactement aux dates indiquées sur les socles. Outil pédagogique, l'ensemble des inscriptions indique les mouvements journaliers et annuels de la terre autour du soleil.
Les explications pour apprendre à lire l'heure locale furent fournies au public le jour de l'inauguration le 6 juillet 1995 en présence de tous les maires de la zone périphérique du parc et de la paysagiste Rachel Antoine. L'heure solaire vraie de Vallouise est donnée par l'ombre du bec mais, pour passer à l'heure des montres, une table de correction journalière est fixée. Ainsi il y aura 1H 39mn à ajouter à l'heure du cadran le 10 août pour avoir celle officielle de nos montres réglées à l'heure atomique ! "


LES INTERVENANTS

Financement : Parc National des Ecrins
Paysagiste: Rachel Anthoine

Cadran solaire:

Atelier Tournesol:
  • Christiane Guichard: conception création
  • Jean-François Dana: calculs, implantation

Sculptures des animaux : Christian Burger

Maçonnerie: Ets Olive

Métal : Ets Massé


Date de création : 16/06/2016 19:44
Catégorie : -
Page lue 429 fois

Vous êtes ici :   Accueil » Vallouise. Maison du Parc des Ecrins. Oiseau solaire

Ce site a été réalisé avec Guppy, CMS contributif que nous vous recommandons + plugin Sommaire + plugin eCartes

Les photos de cadrans de la Vallouise et celle du cadran de Sainte Colombe sont d'Olivier Joseph, photographe.

Les photos du château de Chamerolles sont de Geneviève MAHAUD

Les photos de cadrans de l'Isère ont été faites par une proche Sylvie Jeanson. Merci à tous les trois.

Recherche
Recherche
 ↑  
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑